Hommage à deux piliers de la sténographie : l’APSOQ a décerné son 3e Prix Mérite lors de l’Assemblée générale annuelle tenue le 4 juin 2016

Retour à la section précédente

IMG_1031

Lors de sa 38e assemblée générale annuelle, l’Association professionnelle des sténographes officiels du Québec (APSOQ) a tenu à rendre hommage à deux piliers de la sténographie : MM. Jean Legault et Michel Olivier.

En plus de 50 ans de carrière, le parcours professionnel de Jean Legault est des plus remarquables : des Forces armées canadiennes en Allemagne à la Commission d’appel de l’Immigration à Ottawa, et de la Commission d’enquête sur le crime organisé à travailleur autonome. Il fut le premier au Québec à utiliser le sténomasque comme méthode de prise de notes sténographiques. S’en est suivie une relève importante de sténographes sténomasques au courant de la fin des années 80 jusqu’au début des années 2000. Grâce à son implication auprès de l’APSOQ, notamment à titre de président, et à ses efforts acharnés, on a reconnu aux sténographes, à partir de la fin des années 90, le droit de pratiquer dans toute la province sans égard aux districts judiciaires leur ayant accordé une accréditation.

Ce passionné du métier continue d’œuvrer dans le monde de la sténographie, mais il profite désormais davantage de la vie et s’adonne à une autre passion : le golf!

Michel Olivier, quant à lui, est fort d’une longue expérience à la cour criminelle, à une époque où les sténographes devaient être infaillibles et où un grand esprit de camaraderie existait. Sténographe officiel depuis près de 48 ans,il est l’un des piliers fondateurs de Piché Olivier Benoit, important bureau de sténographie de l’Est du Québec. Ses collègues, avec qui il entretient toujours une grande complicité malgré son départ à la retraite, lui vouent le plus grand des respects.

Comme son collègue Jean Legault, Michel Olivier s’est investi durant de nombreuses années au sein du conseil d’administration de l’APSOQ, notamment à titre de président, et a ainsi veillé à la pérennité de la profession.

L’APSOQ tient donc à souligner l’appréciable qualité et l’exemplaire professionnalisme de ces deux grands sténographes et à leur souhaiter la plus grande chance dans leurs futurs projets!

Retour à la section précédente