La pratique

Le sténographe officiel : qui est-il?

Le sténographe officiel est un officier public qui recueille et transcrit les dépositions des témoins à l’instance ou lors d’interrogatoires hors de cour. Intervenant de première ligne, il est indispensable à la saine administration de la justice. Il a pleine autonomie, est indépendant et neutre. Il détient un pouvoir exclusif, soit de certifier que sa transcription reproduit fidèlement et exactement le témoignage rendu oralement. Il doit également s’assurer qu’un interrogatoire tenu hors la présence du tribunal se déroule dans le respect, le décorum et le bon ordre. Garant de l’impartialité de la transcription de la preuve rendue oralement, il assure la protection des justiciables.

En raison de l’importance de son rôle dans l’administration de la justice et de la nécessité qu’il soit neutre, il ne peut cumuler les fonctions d’avocat ni de huissier. L’exécution des tâches du sténographe officiel est régie par le Règlement sur la formation, le contrôle de la compétence, la délivrance d’une attestation et la discipline des sténographes.

Comment devient-on sténographe officiel?

Le Comité sur la sténographie délivre un certificat de compétence de sténographe officiel au candidat qui a réussi l’examen de certification.

Pour être admissible à l’examen, un candidat doit être titulaire du diplôme de l’École de sténographie judiciaire du Québec ou doit détenir l’équivalent d’un diplôme d’études collégiales (D.E.C.) ainsi qu’une attestation de formation en sténographie décernée par une institution d’enseignement reconnue par le Comité et avoir suivi la formation sur le volet théorique dispensée par l’École de sténographie judiciaire du Québec.